Qu’est ce qu’un logo

Le logo représente une marque, une entreprise, un produit, une association ou tout autre organisation. Il doit permettre d’identifier rapidement et clairement la marque. En ce sens, il est à la fois son emblème et sa signature.

Les grandes familles de logo

Pour faire simple un logo peut être divisé en 2 grandes catégories :

  • Les logotypes typographiques, comme leur nom l’indique, sont des logos constitués uniquement du nom de la marque.
  • Les logotypes visuels, sont l’association d’un signe graphique et d’un nom de marque.

Vaio – logo typographique

WWF – logo visuel

On peut également mettre en avant deux autres types de logos qui sont des déclinaisons de ces catégories.

  • Les logos strictement visuels (exemple Nike) sont composés uniquement d’un signe graphique. Ce type de logo est l’évolution de l’image de la marque qui a pu, grâce à sa notoriété, se séparer du nom associé car le signe est devenu signifiant à lui seul.
  • Une autre catégorie de logo est appelée « génératif ». Le visuel du logo n’est pas fixe, il évolue en fonction des variantes de l’identité (exemple Métropole de Bordeaux).

Nike – Logo strictement visuel

Métropole de Bordeaux – Logo génératif

Les 6 caractéristiques d’un bon logo

  • Pertinence : un logo doit être pertinent par rapport au secteur d’activité, aux valeurs de la marque.
  • Unicité : Une marque est unique. Le logo est la représentation spécifique de son unicité. Cela doit se ressentir dans le style graphique. Il ne doit pas être construit selon une simple tendance visuelle et ainsi ressembler à un grand nombre d’autres logos.
  • Signature : le logo est la signature de la marque. Il doit dire ce qu’est la marque, ce qu’elle fait, ce qu’elle pense de manière simple, efficace et compréhensible de tous. Il faut aller à l’essentiel.
  • S’inscrire dans une identité : en tant que signe de la marque, il doit s’inscrire dans une identité plus complète. Le travail de création du logo doit être mis en parallèle avec la conception d’un univers de marque. Un logo seul ne fait pas toute l’identité.
  • Temporalité : le logo symbolise la marque dans ses actions et son histoire. On ne change pas de logo comme on change de fond d’écran. Il doit être stable et inscrire la marque dans le temps.
  • Technique : Il doit répondre à certaines caractéristiques techniques :
    • un rapport de taille : Le logo doit être lisible en petite taille, pour cela sa construction doit être pensée avec un bon rapport d’échelle entre texte et visuel, entre pleins et vides.
    • contraste et détails : Un logo doit être lisible en taille mais aussi en contraste, il faut pouvoir le lire facilement et rapidement. Un logo trop complexe va perdre en facilité de lecture. Il faut trouver le juste milieu entre simplicité et complexité visuelle sans qu’il ne perde de sens.
    • Couleurs : S’il n’y a pas de règles strictement définies, par soucis de lisibilité et de contraste il préférable de ne pas utiliser un trop grand nombre de couleurs. De plus, un logo doit pouvoir exister en d’autres versions : monochrome, noir et blanc (ou niveau de gris), tramé ou non afin d’être utilisable sur plusieurs supports (image, fond de couleur, web, etc.).

En conclusion, le logo est défini par des caractéristiques techniques liées à son utilisation, mais il doit avant tout être l’image de la marque : unique, en respect avec ses valeurs, son histoire, et transmettre des codes identifiables à son activité. Pourtant, si le logo est le signe emblématique d’une marque, il n’en fait pas pour autant l’identité. Il regroupe à lui seul un grand nombre de caractéristiques de la marque, mais doit s’inscrire dans un univers plus vaste. Une identité graphique plus complète va permettre alors à la marque d’avoir un discours global unique et cohérent pour toute sa communication et pour tous ses supports.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *